top of page

La deuxième intaille découverte à Saint-Thibault

Cette semaine, je vous propose de nous pencher sur la deuxième intaille découverte à Saint-Thibault ! Vous aurez tout de suite compris en voyant la photographie que le sujet de cette intaille est assez licencieux !


Commençons par le début : cette intaille a été découverte en 1964 par le professeur Jacques Michou à Saint-Thibault. Elle a été acquise par le Musée du Berry l’année suivante et y est toujours conservée.


D’époque gallo-romaine, cette intaille est en nicolo (Agate onyx dont le fond noir est recouvert d'une couche blanche). Elle mesure environ 1 cm.

La scène représente deux personnages. Le premier à droite est un homme assis sur une masse rocheuse, le bras gauche tendu sur le buste du second personnage. Le sexe est exagéré.

Le second personnage est difficilement identifiable, jeune adolescent ou femme. Il a le bras gauche tendue en avant, les doigts bien écartés. A gauche, on peut lire l’inscription SVRA.


L’interprétation de cette intaille est incertaine. Les scènes érotiques ne sont pas si rares dans l'Antiquité. Les rares personnes à avoir étudié cette intaille ont proposé les pistes suivantes : peut-être faut-il voir dans l’exagération de la scène une forme de caricature ? Cette bague aurait-elle pu appartenir à une hétaïre, du nom de SVRA ? (Les hétaïres étaient des sortes de courtisanes, d’assez haut rang social, éduquée, offrant compagnie et services sexuels)

Des questions qui resteront sans réponses, on peut toutefois se contenter d’admirer le travail de l’artisan qui a réalisé cette magnifique pièce !


Rendez-vous sur la page Il était une fois Sancerre sur Facebook pour plus détails.


Sources : MICHOU J. (1969) – Rapport sur les fouilles de Saint-Thibault de 1964 à 1968, in Revue du Gévaudan, n°15, p. 1-8 GUIRAUD H. (1974), Intailles du Musée de Bourges, in Revue Archéologique du Centre de la France, T. 13, fasc. 3-4, p. 219-228



2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page